Tachou selon Tintan PDF Imprimer Envoyer

Tâche difficile (et risquée) que de décrire sa camarade de vie…

Commençons par les choses qui fâchent. Le point qui m’inquiète le plus est que Tachou – bien que très sportive de nature – a un goût quelque peu limité de l’effort physique. Ce qui, cumulé avec un brin de fatigue, pendant un point bas de son humeur un tantinet cyclique (propre aux femmes ?!), face au vent, sous une pluie glaçante, en pleine montée d’un interminable col de haute montagne peut s’avérer être pour nous de beaux moments d’émotions fortes. Aussi, Tachou déteste l’organisation et préfère l’improvisation, et emploie souvent des phrases du genre, « On verra bien ! » ou « Au pire, ça fera des choses à raconter !»

Si on fait abstraction des éléments précédents, vivre au quotidien à ses côtés est un réel bonheur. Elle déborde d’imagination, c’est une véritable artiste ! Sa générosité est telle que je dois me préparer à partager un repas, un bout de brosse à dent, et un coin de tente pour les plus miséreux qu’on rencontrera en route. Sa simplicité, son sens aigu de l’improvisation et ses talents pour la communication en langues étrangères lui permet d’être à l’aise dans à peu près n’importe quelle situation. Sa patience en terme de bricolage, couture, entretien divers du matos, me sera des plus utile lors de nos futurs et inévitables pépins mécaniques inhérent à tout voyage au long cours. Pour finir ce tableau quelque peu résumé, son intarissable énergie et vivacité, son accoutumance à l’aventure et aux plaisirs simples de la vie me font qu’espérer un voyage, une vie, riche et intense.